Pourquoi le suivi de l段mpact des actions en milieux ouverts est-il n馗essaire ?

Les suivis permettent de mesurer l’impact direct ou indirect des actions de conservation - les travaux d’ouverture, la gestion éco-pastorale par les éleveurs et les aménagements en faveur des espèces proies sur les habitats et espèces d’intérêt communautaire cibles des milieux ouverts :

  • L’Aigle de Bonelli
  • L’Alouette lulu
  • Le Pipit rousseline
  • Les parcours substeppiques de graminées, qui constituent un habitat d'intérêt communautaire prioritaire (H6220*) et participent à l'habitat des espèces d’oiseaux d’intérêt communautaire cibles

Quelles actions de suivi des habitats et esp鐵es des milieux ouverts allons-nous mener ?

Parcours substeppiques de gramin馥s

Des suivis floristiques et relevés de terrain seront réalisés par les Ecologistes de l’Euzière et le CEN Occitanie sur les espaces ayant fait l’objet de travaux d’ouverture et/ou étant le support d’une activité éco-pastorale. Cela permettra de mesurer l’évolution des habitats, notamment des parcours substeppiques de graminées (ou “pelouses à brachypode rameux”), au regard des différentes interventions.

Alouette lulu et Pipit rousseline

  • Le COGard est chargé du suivi des deux espèces cibles de passereaux : l’Alouette lulu et le Pipit rousseline. Le principe “BACI” (Before And After Impact) sera appliqué ; il consiste à obtenir un état initial avant travaux puis d’effectuer un suivi pour chaque effet de gestion.
  • Les Ecologistes de l’Euzière réalisent des suivis entomologiques sur les espaces ayant fait l’objet de travaux d’ouverture et/ou étant le support d’une activité éco-pastorale. Le groupe d’insectes étudié sera celui des Orthoptères (Grillons, Criquets, Sauterelles), qui représente d’une part un indicateur du changement de structure des habitats et, d’autre part, une portion importante du régime alimentaire des oiseaux ciblés, notamment en période de reproduction. Les Orthoptères étant facilement identifiables à vue et au chant, la mesure de leur abondance permet de disposer relativement rapidement d’un jeu de données pouvant être traité statistiquement

Aigle de Bonelli

  • Pendant les 5 années du projet, les aires de nidification potentielles de l’Aigle de Bonelli seront contrôlées par le SMGG sur les Garrigues de Lussan afin de suivre la réoccupation de l’espèce sur le site.
  • En parallèle, afin de connaître l’évolution des populations d’espèces proies de l’Aigle de Bonelli liée à l’aménagement de garennes et de pigeonniers, un suivi annuel des populations de lapins de garennes et de pigeons sera réalisé.

Le projet dans le temps

  1. ノtape 01 - 2022 2026

    Suivi des sites de nidification de l但igle de Bonelli

  2. ノtape 02 - Printemps 2023

    Suivis de l帝tat z駻o des parcours substeppiques, des passereaux et des insectes

  3. ノtape 03 - Printemps 2024 et/ou 2025

    Suivi de l帝tat interm馘iaire

  4. ノtape 04 - Printemps 2026

    Suivi de l帝tat final